jeudi 31 janvier 2013

Le mystérieux Palais Stoclet


Lorsque l’on s’intéresse à la Sécession Viennoise, un nom revient sans cesse, auréolé de superlatifs et magnifié par son inaccessibilité, c’est celui du Palais Stoclet.


Il s’agit de ce qui est considéré comme LE chef d’œuvre de Joseph Hoffman et de la Sécession Viennoise, la commande d’un passionné d’art et riche héritier, Adolphe Stoclet, à Joseph Hoffmann, créateur de la Wiener Werkstatte.
Le palais a été conçu et réalisé entre 1905 et 1911 à Bruxelles. Il a été le théâtre d’une vie artistique et mondaine trépidante avant de se retrouver hermétiquement fermé à la mort de Anny Stoclet, belle-fille du commanditaire. Un conflit d’héritage oppose en effet les petites filles d’Adolphe Stoclet, l’une d’elle bataillant ferme pour que le palais reste l’œuvre d’art total (Gesamtkunstwerk) que Joseph Hoffmann et son grand-père ont voulu concevoir.

C’était en effet la quête des sécessionnistes. Ceux-ci souhaitaient abolir les frontières entre arts majeurs et arts mineurs au profit d’une expérience totale.

Leur exigence était immense et les domaines auxquels s’intéressent les artistes de la sécession n’ont pas vraiment de limite.
A cet égard, la rencontre de Joseph Hoffmann et de Adolphe Stoclet est providentielle. Celui-ci lui laisse toute liberté, esthétique et financière permettant ainsi la réalisation du chef d’œuvre de la sécession viennoise : le palais Stoclet, réalisation la plus aboutie de ce mouvement artistique.
Joseph Hoffmann, avec la contribution de Koloman Moser et Gustav Klimt a conçu l’architecture intérieure et extérieure, les fresques, la décoration, le mobilier, les objets fonctionnels, les jardins et leurs massifs.

Il n’y a que très peu d’images de cet ensemble incroyable.
Toutefois, chose exceptionnelle, Taschen a obtenu après de délicates négociations avec les ayant-droits, d’envoyer un photographe pendant une semaine faire un reportage sur les fresques de Klimt. On découvre donc dans l’énorme ouvrage consacré à l’œuvre de Klimt paru récemment chez Taschen quelques unes des très rares images du palais.

Voici du moins quelques photos extérieures du palais prises le WE dernier qui permettent de mesurer l’ampleur du projet




Et quelques images d'archives du salon de musique et de la salle à manger, permettant d’apprécier le mobilier de Koloman Moser et d'entrevoir les fresques de Klimt...



 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire